> Blog de l’innovation en Droit > Lancement d’un projet en Intelligence Artificielle par la Chambre des (...)

Lancement d’un projet en Intelligence Artificielle par la Chambre des Notaires de Paris avec Hyperlex.

Publié le : mardi 11 février 2020

La Chambre des Notaires de Paris (CINP) mobilise en permanence notaires et experts pour concevoir des applications répondant aux exigences de la pratique notariale. Aujourd’hui, la Chambre s’engage dans un très ambitieux chantier d’Intelligence Artificielle baptisé VICTORIA (du nom de l’adresse postale de la Chambre des Notaires de Paris) aux côtés de la Banque des Territoires et la Legaltech Hyperlex.

Le premier chantier de VICTORIA concerne les milliers de datarooms électroniques constituées par les notaires pour gérer les cessions d’actifs immobiliers.
Le traitement de ces masses documentaires en croissance constante constitue actuellement au quotidien un défi organisationnel. Le recours aux algorithmes de l’IA permettra l’identification puis la classification de ces documents.

De même, l’extraction automatique des contenus pertinents et les contrôles de cohérence associés permettront aux notaires de gagner en efficacité pour se concentrer sur leur première expertise : la sécurité juridique de leurs dossiers pour leurs clients.

Le projet VICTORIA permettra d’optimiser considérablement ce traitement de données.

La Chambre dispose d’un atout essentiel pour mener à bien ce projet : sa capacité à fédérer tous les notaires du Grand Paris pour l’accès à un volume de données notariales et immobilières considérable et en progression constante.

La Chambre des Notaires de Paris s’est associée à la société Hyperlex, experte dans les technologies d’Intelligence Artificielle. Elle a déjà collaboré avec succès avec cette société pour l’application VIDOC qui permet l’accès et la consultation d’une base de don- nées immobilière référençant l’usage de tous les biens immobiliers localisés à Paris.

La Banque des Territoires de son côté soutient cette opération avec un financement à hauteur du tiers du coût de l’opération ; elle apporte également son aide et son expertise pour le développement de ce projet ambitieux qui s’inscrit dans le partenariat pour l’innovation établi en avril 2019 pour 3 ans avec la Chambre des Notaires de Paris afin de faire face aux enjeux de transformation de la profession notariale.

Loin d’être une menace, l’univers de l’IA peut être un vecteur de progrès pour le notariat s’il est maîtrisé et dirigé vers l’amélioration de l’approfondissement de ses métiers. Ce projet de service public sera pour la Compagnie des Notaires de Paris un chantier collectif de développement par l’innovation.

Financement

Pour accélérer ses capacités de recherche et développement, la Chambre des Notaires de Paris a créé en 2018 un fonds d’innovation actuellement doté de 6,2 Millions d’euros. Les notaires investissent collectivement pour mieux appréhender les évolutions technologiques et conserver la maîtrise de leur utilisation par la profession.
Grace à ce Fonds, et en lien avec la Banque des Territoires, le notariat parisien va développer de nouveaux outils numériques - notamment avec l’intelligence artificielle, la technologie blockchain, pour enrichir son offre de services, améliorer sa qualité de service et réaliser des gains de productivité. C’est dans ce cadre qu’est mené le projet VICTORIA.

Source : communiqué de presse.