Les acteurs de la Legaltech annoncent une croissance forte.

Publié le : mercredi 23 juin 2021

En 2022 la legaltech génèrera 100 millions d’euros de chiffre d’affaires selon le groupe legaltech de France Digitale : le secteur, dopé par la demande de solutions numériques, entrerait donc en hypercroissance.

En avril 2021, le groupe legaltech de France Digitale a mené, auprès de 29 de ses membres, une étude sur les performances actuelles et à venir du marché. Une première en France. 90% des legaltechs indiquent sortir renforcées de la crise grâce à une demande accrue des solutions numériques de la part des professionnels du droit. La legaltech française génèrera plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022 avec plus de 600 postes à pourvoir dans les 18 prochains mois. Le potentiel du secteur n’a jamais été aussi fort.

Pour Frédéric Mazzella, co-président de France Digitale « La France est le pays européen le plus dynamique avec plus de 200 legaltechs. France Digitale regroupe les locomotives du secteur. Avec cette étude - une première - la Taskforce legaltech de France Digitale démontre le passage de la filière dans une nouvelle phase : celle de l’hypercroissance. ».

Les principaux enseignements :

1/ La legaltech sort renforcée de la crise et entre en hypercroissance.

Sans grande surprise, 90% (26 sur 29) déclarent avoir vu leur activité s’accélérer du fait de la crise sanitaire. La legaltech en France générera plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires à la fin de 2022. Une hypercroissance qui se confirme : le chiffre d’affaires des répondants a triplé entre 2018 et 2020. Une croissance collective : plus d’un tiers des legaltechs répondantes indique générer un chiffre d’affaires supérieur à 1M€ en 2020. Une croissance que les entreprises du secteur vont aussi chercher en Europe : deux tiers des legaltechs (19 sur 29) ont des clients européens. 100% des répondants prévoient de travailler avec des clients d’autres pays européens d’ici la fin d’année 2021. Une preuve de la legaltech n’est pas captive d’un marché national.

2/ Une croissance alimentée par les levées de fonds et les recrutements.

Les répondantes ont déjà levé 50M€ depuis 2017. 17 legaltechs sur 29 planifient de lever 50M€ entre 2021 et 2022. Deux tiers des legaltechs répondantes (18 sur 29) ont déjà levé plus de 1M€. Des levées de fonds qui leur permettent de recruter : les entreprises répondantes estiment à 1000 le nombre de total de leurs salariés à fin 2021, en hausse de 50% par rapport à 2020.

3/ Les avocats sont au cœur de l’innovation de la legaltech française.

82% des legaltechs (24 sur 29) comptent au moins un avocat au capital et 41% (12 sur 29) ont au moins un de leurs dirigeants qui est avocat. La profession est au cœur de cet écosystème de l’innovation.

Modalités de réalisation de l’étude :
Les 34 membres du groupe legal tech ont été sollicités entre mars et avril 2021 via un questionnaire déclaratif. 29 questionnaires ont été consolidés par huissier.
Liste des répondants :
Avoloi, BlockchainyourIP, BlockPulse, Call a lawyer, Captain Contrat, Data Legal Drive, Demander Justice, Doctrine, EasyQuorum, Gino Legaltech, ILOH, Ipocamp, Juri’Predis, Justice.cool, Justifit, Le Droit pour Moi, Leeway, Legal Pilot, Legalcity Justicity, LegalPlace, LegalStart, Lexbase, Luxia, Robin, Rubypayeur, Seraphin.legal, Visio Avocats, wechooz

Plus d’infos sur Le Village de la Justice.