Nouvelle étape pour Open Law*, Le Droit Ouvert, avec un nouveau bureau.

Publié le : jeudi 30 juillet 2020

L’association Open Law*, le droit ouvert est un catalyseur au sein du monde du droit. Véritable lieu de rencontre pour une multitude d’acteurs, elle réunit tant la sphère publique que le secteur privé afin de mener des travaux exploratoires à la croisée des enjeux de la transformation numérique.
Six ans après la création d’Open Law, Benjamin Jean quitte ses fonctions et le bureau évolue ; il partage ici ses ambitions.

Sumi Saint Auguste a donc succédé, le 25 juin 2020, à Benjamin Jean au poste de président de l’association “Open Law*, Le Droit Ouvert”. Le bureau est ainsi composé de :
- Présidente - Sumi Saint Auguste
- Secrétaire général - Bertrand Cassar.
- Trésorier - Dan Kohn.
- Vice-présidente communs - Marie Bernard.
- Vice-président communauté - Alexis Deborde.

Pour maintenir et accélérer la dynamique bien établie, le bureau de l’association, présidé par Sumi Saint Auguste, s’est donné à court terme quatre missions :

1/ apporter la preuve, à l’occasion du Rendez-vous des Transformations du Droit les 19 et 20 novembre 2020 - nouveau nom, nouveau format du Village de la legaltech - que l’ouverture et la collaboration sont un pari gagnant.
« Cet événement qu’organise Open Law depuis cinq ans en partenariat avec le Village de la Justice, voit en 2020 ses enjeux renouvelés, tant pour l’association que pour la communauté. En cette année charnière, nous sommes particulièrement attachés à faire de cet événement phare un succès et un atout pour la communauté des innovateurs du droit dans son ensemble », selon Sumi Saint Auguste.

2/ accélérer le développement de la communauté qui contribue chaque année aux programmes depuis 2014.
« Il s’agit d’offrir à chacun un espace d’exploration et de dialogue ouvert afin d’enrichir les travaux déjà réalisés par l’association, de nourrir de nouveaux axes de réflexions et de partager avec notre écosystème une vision de l’innovation ouverte dans un marché du droit en pleine mutation », explique Alexis Deborde Vice-président en charge du développement et de l’animation de la communauté.

3/ réaffirmer le rôle de veilleur et de centre de ressources d’Open Law au sujet des données ouvertes spécifiques aux professions du chiffre et du droit.
« Pour développer le potentiel des Communs loin d’effets de mode ou d’annonce, Open Law se positionne en interlocuteur de confiance sur le sujet des données ouvertes, pour ses adhérents comme pour l’écosystème public et privé. C’est ensemble que l’on progressera », déclare Marie Bernard, Vice- présidente en charge des Communs.

4/ enfin, renforcer le rôle d’interlocuteur légitime de l’association avec les pouvoirs publics sur les questions relatives à l’innovation ouverte au service des acteurs et usagers du droit, par exemple en organisant plusieurs enquêtes auprès de tous ces acteurs afin d’apporter une analyse objective et transverse de la transformation du marché du droit et de ses tendances.

https://openlaw.fr