Le réseau French LegalTech réuni dans "France Digitale" fête sa première année d’activité.

Publié le : jeudi 30 juillet 2020

Le réseau "France Digitale", qui réunit plus de 1 400 start-up et investisseurs français du numérique, avait créé en 2019 un groupe réunissant les "pépites" françaises de la LegalTech, le groupe "french legaltech".
Objectif : faire émerger les start-up les plus prometteuses et structurer le secteur, et déjà 24 legaltech en font partie.
1 an s’est passé, et...

Dans un marché du droit estimé en France à 32 milliards d’euros par l’observatoire des acteurs économiques du marché du droit (2017), et qui devrait atteindre 1000 milliards de dollars au niveau mondial en 2021, “​lL’émergence de champions français de la Legal Tech, capables de se développer et de s’exporter rapidement, représente un potentiel immense en matière de croissance et de création d’emplois” indiquait il y a quelques temps Frédéric Mazzella, co-président de France Digitale.

En perspective, faire émerger les licornes de la Legal Tech ?

La course mondiale pour faire émerger les champions de la Legal Tech bat son plein. En 2018 les investissements dans ce secteur ont atteint 25 millions d’euros en France, comparés à 1,6 milliard de dollars aux Etats-Unis.

Pour Frédéric Mazzella, co-président de France Digitale : ​“La France a des atouts formidables pour devenir un leader en matière de Legal Tech. En créant un groupe dédié au sein du plus grand réseau de startups et d’investisseurs d’Europe, nous leur donnons les moyens de faire entendre leur voix et devenir nos futurs champions !

Afin de donner à la France les moyens d’avoir une Legal Tech française compétitive, ce groupe de désormais 25 Legateh privées souhaite proposer son expertise en matière d’innovation juridique aux décideurs, tout en menant un dialogue constructif avec les instances représentatives des professionnels du droit.
L’enjeu n’est pas seulement économique mais aussi sociétal, afin de porter ensemble une certaine vision ouverte de la justice et du droit, au service de l’humain et de la croissance.

Bilan de l’année écoulée...

Le groupe a présenté la LegalTech et ses enjeux à de nombreux acteurs dont la Ministre de la Justice Nicole Belloubet, le Secrétaire d’Etat au numérique Cédric O, le conseiller numérique du Président de la République, la Direction Générale des Entreprises et la Commission européenne pour accélérer les projets entre les administrations, les professions réglementées et les LegalTech.

Souhaitant contribuer aux débats publics, ces LegalTech sont aussi intervenues dans de nombreux débats et notamment sur l’intelligence artificielle à travers la Task Force IA de France Digitale, avec des contributions adressées aux institutions européennes, mais aussi sur la protection des données avec le lancement de la Privacy Tech, et sur la mise en œuvre de l’open data des décisions de justice (dont le décret a été promulgué très récemment).

Un autre objectif, faire connaître la French LegalTech sur l’ensemble du territoire, à condition à plusieurs actions de terrain :
Avec les 3 éditions en région du « LegalTech Tour » en coordination avec l’AFJE, les 3 opérations « Law Corner » en partenariat avec Infogreffe dans les tribunaux de commerce et le partenariat avec le Village de la LegalTech (cette année nommé "Transformations du Droit"), les LegalTech sont allées à la rencontre des professionnels du droit, des entrepreneurs et des étudiants pour faire connaître leurs entreprises et leurs services.

LA LISTE DES MEMBRES AU LANCEMENT (très majoritairement présents aux RDV Transformatison du droit 2020) :

BlockChainYourIP
Call A Lawyer
Case Law Analytics
DataLegalDrive
Deep Block
Doctrine
Easy Quorum
Gino LegalTech
Hyperlex
Iloh
Jarvis
JuriPredis
Justice.Cool
Le Droit pour moi
LegalPilot
LegalPlace
Legalstart
Lexbase
Luxia
Predictice
Robin
RubyPayeur
Seraphin
Softlaw
Wechooz.